Diplomé(e)s doc

Un diplômé se distingue – Publication du livre «Les think tanks et le discours expert sur les politiques publiques au Canada»

Félicitations à Julien Landry pour la publication de son ouvrage Les think tanks et le discours expert sur les politiques publiques au Canada (1890-2015) chez Les presses de l’Université d’Ottawa!

M. Landry est diplômé du doctorat et est actuellement chercheur Postdoctoral (CRSH) chez Université d’Ottawa – École d’études politiques.

Résumé du livre

Ce livre retrace l’histoire des groupes de réflexion ou think tanks canadiens, tout en inscrivant ceux-ci dans un contexte plus large permettant de mieux comprendre les rapports entre la politique, les sciences sociales et l’analyse des politiques publiques en Amérique du Nord.

Les efforts des think tanks pour influencer les débats publics et affermir les identités politiques transparaissent alors que les acteurs sociaux mobilisent des perspectives et des ressources organisationnelles pour imposer leur vision des problèmes sociaux et du rôle de l’État.

Julien Landry présente une analyse sociohistorique de l’émergence et de l’évolution des think tanks canadiens qui s’étend sur plus d’un siècle. Il intègre également le cas des États-Unis à cette analyse et propose une nouvelle synthèse de la littérature sur les think tanks, les sciences sociales et l’action publique. Il se penche plus particulièrement sur l’organisation et l’ascension des sciences sociales, la consolidation de leurs fonctions technocratiques et la généralisation du recours à leur langage pour analyser les politiques publiques et intervenir dans les débats sociaux.

Cette histoire des rapports entre les sciences sociales et l’action publique au Canada, qui s’appuie sur le cas américain, montre l’émergence et l’évolution des think tanks en fonction de l’ascension, de la consolidation et de la généralisation des discours d’expertise dans les débats publics et dans l’élaboration des politiques. Elle comble une importante lacune dans l’histoire des think tanks canadiens en intégrant celle-ci au cheminement sociopolitique du XXe siècle.

Atelier-carrière avec Matthieu Mondou, analyste-conseil en innovation / Ministère de l’innovation du Québec

Dans le but de présenter à ses membres étudiant.e.s les carrières hors du monde académique, le CIRST organise des ateliers avec des diplômé.e.s du centre invité.e.s à parler de leur parcours pendant et après leurs études en sciences humaines et sociales. Quels défis attendent les étudiant.e.s à la fin de leur études ? Comment faire valoir dans le milieu professionnel les compétences acquises pendant les études supérieures ?

NOTRE CONFÉRENCIER

Matthieu Mondou (Ph.D. Sciences politiques et philosophie Udem, post doctorat STS) apporte des éléments de réponse à ces questions à partir de son propre cheminement professionnel qui l’a mené à travailler comme analyste-conseil en innovation / Direction de la coordination et des stratégies clients au Ministère de l’innovation du Québec.

Il est chercheur et analyste de politiques publiques spécialisé dans les enjeux liés à l’innovation technologique, la réglementation scientifique et la durabilité environnementale. Son approche est comparative : il étudie les politiques et réglementations publiques dans les juridictions nord-américaines et européennes, ainsi qu’au niveau mondial.

Il a été impliqué dans des projets de recherche sur la génomique, la toxicologie environnementale, l’intelligence artificielle, la géo-ingénierie, les énergies vertes, les changements climatiques, l’agriculture, et la lutte contre la pauvreté. De 2017 à 2019, il a été affilié au Sustainable Futures Research Lab de l’Université McGill où il travaillait pour le projet EcoToxChip, un projet d’innovation technologique et réglementaire financé par Génome Québec.

DÉTAILS

Date: vendredi 5 février 2021
Heure: 12h45

Vanessa Sandoval Romero

Diplômée 2017 – Doctorat
Chercheuse post-doctorale, Chaire de recherche du Canada sur les transformations de la communication savante, Université de Montréal

Projet de recherche : Politiques d’évaluation et développement de la recherche en sciences sociales au Mexique


Direction : Yves Gingras  Codirection : Jorge Niosi

Affiliations

Chaire de recherche du Canada sur les transformations de la communication savante (CRCTCS)
Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST)

Mots clés

  • carrières de chercheurs
  • réseaux de collaboration
  • internationalisation de la recherche
  • politique scientifique

Présentation

Vanessa Sandoval Romero est chercheuse postdoctorale à la Chaire du Canada sur les transformations de la communication savante de l’Université de Montréal sous la direction du professeur Vincent Larivière. Ses travaux de recherche se concentrent sur les pratiques de production, de diffusion et d’utilisation des connaissances scientifiques en Amérique latine.

Elle détient un doctorat en science, technologie et société de l’Université du Québec à Montréal et une maîtrise en Études internationales par l’Université de Montréal. Sa thèse doctorale, réalisée sous la direction d’Yves Gingras et Jorge Niosi, a porté sur les politiques d’évaluation du Programme des chercheurs nationaux (SNI) au Mexique.

Ses intérêts de recherche se penchent sur la carrière des chercheurs, les réseaux de collaboration et l’internationalisation de la recherche.

Parcours universitaire

  • 2017, Doctorat en science, technologie et société, Université du Québec à Montréal (UQAM)
  • 2010, Maîtrise en études internationales, Université de Montréal
  • 2004, Baccalauréat en relations internationales, Université nationale autonome du Mexique (UNAM)

Prix et bourses

  • Bourse de soutien post-doctoral, Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (2017-2018)
  • Bourse d’études supérieures à l’étranger, CONACYT (2012-2016)
  • Bourse de soutien aux études de 3e cycle, Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences (2011-2012)
  • Bourse de soutien aux études de 3e cycle, Chaire de recherche du Canada en gestion de la technologie (2011-2012)
  • Bourse d’excellence académique, UQAM (2011)

Juan Rivera

Diplômé 2015 - Doctorat
Chargé de cours

Contact : jbraing@gmail.com

Linkedin

Mots clés

  • système national d'innovation
  • politique d'innovation
  • complémentarité des politiques
  • évaluation de politiques
  • pays en développement

Présentation

Je suis titulaire d'un doctorat en STS et passionné des sujets qui concernent les interactions entre les dynamiques des systèmes socio-technologiques et les défis du développement durable. Mes intérêts de recherche portent sur l'émergence et l'application de technologies en matière de développement durable.

Parcours universitaire

  • 2015, Doctorat en STS, UQÀM
  • 2008, DÉSS en STS, Universidad de Oviedo
  • 2205, Microprogramme de 2e cycle en gestion de connaissances, Universidad de la Sabana
  • 2004, Microprogramme de 2e cycle en gestion environnementale, Universidad Industrial de Santander
  • 2003, Baccalauréat en génie électrique, Universidad Nacional de Colombia

Prix et bourses

  • Bourse d’excellence de l’UQÀM pour les cycles supérieurs (FARE)
  • Bourse de recherche de la Chaire de recherche du Canada en gestion de la technologie

Jose Orlando Montes de la Barrera

Diplômé du doctorat en 2019

Contact : montes_de_la_barrera.jose_orlando@courrier.uqam.ca          Linkedin 

Projet de recherche : Effects of additive manufacturing on business models and intellectual property


FR: Les micro-usines et les nouvelles économies d’échelle et de gamme
Direction : Majlinda Zhegu. Codirection : F. Javier Olleros

 

Affiliation

Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST)

Mots clés

  • imprimerie 3D
  • régulation
  • modèles d’affaires
  • technologies émergentes

Présentation

Jose Montes est ingénieur industriel et candidat au doctorat en science, technologie et technologie à l’UQAM. Il est membre étudiant du Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST). Sa recherche tourne autour des technologies émergentes, aux modèles d’affaires et à la régulation. Jose s’intéresse aux effets des technologies de l’industrie 4.0 comme l’imprimerie 3D sur le développement de nouveaux modèles d’affaires, aux niveaux de la création de valeur, de la capture, de la distribution et de la proposition). Il explore aussi les interactions entre de nouvelles approches de régulation et les technologies émergentes. Ses travaux et publications impliquent de la planification technologique et scientifique, de l’analyse et de l’évaluation de la science, de la technologie et des capacités d’innovation au niveau supranational.

Parcours universitaire

  • 2010, Baccalauréat en génie industriel, Universidad de Córdoba (Colombie)

Publications

  • Montes, J. (2017). Impacts of 3D printing on the development of new business models. Paper presented at the 2016 IEEE European Technology and Engineering Management Summit, E-TEMS 2016.
  • Montes, J., Salazar, M. & Ruiz, C. (2015). Methodology for monitoring and evaluation of Departmental Strategic Plans of Science, Technology and Innovation—PEDCTI-: A proposal from the PDCA Cycle. Revista Perspectiva Empresarial, 2 (2).
  • Lucio, J., Montes, J., & Lucio, D. (2013). Regional capabilities of research: balance 2008-2011 in Observing the national system of science, technology, and innovation: Actors and products. p. 73 – 104. Bogotá, Colombia: OCyT.
  • Ruiz, C., Bueno, E., Montes, J., Velandia, J., Navarro, O., Henao, D. (2012). Analysis of the dynamics of scientific production in emerging departments of the country (2001-2010). Bogotá D.C., Colombia: OCyT.

Bourses et prix

  • Bourse de doctorat du FRQSC (2018-2021)

Julien Landry

Diplômé 2017 –  Doctorat
Visiting Scholar, Department of Sociology, The University of Texas at Austin

 

Projet de recherche : Les think tanks, les sciences sociales et la généralisation du discours expert au Canada et aux États-Unis


Direction : Yves Gingras

Affiliations

Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST)
Chaire de recherche en histoire et sociologie des sciences

Mots clés

  • think tanks
  • sciences sociales
  • Politiques publiques
  • Canada
  • Experts
 

Présentation

Julien Landry est détenteur d’une maîtrise en sociologie de l’Université de Montréal et d’un doctorat en science, technologie et société à l’Université du Québec à Montréal. Ses travaux s’inscrivent à l’intersection de la sociologie politique, la sociologie des sciences et la sociologie des experts et des intellectuels. Ses recherches doctorales ont porté sur l’histoire de l’expertise en politiques publiques et des think tanks au Canada. Ses activités de recherche ont également porté sur l’évaluation par les pairs et sur les sciences sociales en générales. Jusqu’en décembre 2018, Julien sera au département de sociologie à l’Université du Texas à Austin pour un stage postdoctoral financé par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture. Ses recherches continuent à porter sur les think tanks canadiens, plus particulièrement sur leurs produits, leurs réseaux, leurs ressources, l’origine sociale de leurs membres et leur modalité d’intégration à la communauté politique canadienne.

Parcours universitaire

  • 2017, Doctorat en science, technologie et Société, Université du Québec à Montréal
  • 2012, Maîtrise en sociologie, Université de Montréal
  • 2008, Baccalauréat en anthropologie, Université de Montréal
  • 2005, Programme multidisciplinaire (1 an) – Odyssée Humaine, Université de Moncton

Publications

  • LANDRY, Julien. 2015. “Disciplinary Practices As Social Manoeuvers: A Field Theory Alternative To Michael Burawoy’s Typology Of Knowledge”, dans the Canadian Journal of Sociology 40(4): 445–476.
  • LANDRY, Julien. 2015. “Discipline”, dans PRUD’HOMME, Julien, DORAY, Pierre et BOUCHARD, Frédéric (éditeurs), Sciences, technologies et sociétés de A à Z, Les Presses de l’Université de Montréal, Montreal: 74-78.
  • LANDRY, Julien. 2015. “Science, on coupe!: chercheurs muselés et aveuglement volontaire : bienvenue au Canada de Stephen Harper. Par Chris Turner. Trad. Hervé Juste (Montréal : Boréal 2014. 226 pages, ISBN 978-2-7646-2321-3 22,95$)”, dans Scientia Canadensis: Canadian Journal of the History of Science, Technology and Medicine, vol. 38, no 2.
  • LANDRY, Julien. 2015. “Les « think tanks », ascension d’un nouveau type d’expertise” dans Découvrir: le magazine de l’ACFAS, Association francophone pour le savoir, April 2015: http://www.acfas.ca/publications/decouvrir/2015/04/think-tanks-ascension-nouveau-type-expertise#
  • LANDRY, Julien. 2013. “Entre logique disciplinaire et intellectualisme: les enjeux de la sociologie publique”, dans AUDY, Emilie (éditrice), Recherche fondamentale et implication sociale du chercheur : la tour d’ivoire dans la rue?, ACSSUM, Montréal: 21-30.
  • FOURNIER, Marcel and LANDRY, Julien. 2012. “Émile Ollivier: intellectuel et sociologue”, dans GAUVIN, Lise (éditrice), Émile Ollivier : un destin exemplaire, Mémoire d’encrier, Montréal: 19-37.Prix et bourses

Prix et bourses

  • (2017) Concours d’Aide à la participation à une rencontre scientifique : Université du Québec à Montréal
  • (2014-2016) Bourse doctorale : Fonds de recherche du Québec – Société et culture
  • (2012-2014) Bourse de recherche : Yves Gingras – Chaire de recherche du canada en histoire et sociologie des sciences
  • (2013-2014) Bourse Maurice L’Abbé : Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie
  • (2013-2014) Bourse d’excellence de la Faculté des sciences humaines : Université du Québec à Montréal
  • (2012) Bourse de Recherche du CIRST : Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie
  • (2012) Bourse d’excellence de l’UQAM : Université du Québec à Montréal

Pauline Huet

Diplômée 2015 – Doctorat
Postdoctorante, Ecole Polytechnique de Montréal

Projet de recherche : Émergence et structuration de l’économie des changements climatiques (1975-2013) : analyse socio-historique d’un nouveau domaine de recherche.


Mention : Excellent
Direction : Yves Gingras   Codirection: Jean-Charles Hourcade (EHESS, Paris)

 

Affiliation

Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences

Mots clés

  • changement climatique
    • controverses scientifiques
    • bibliométrie
  • économie des changements climatiques
 

Parcours universitaire

  • 2010-2015, Doctorat : Science, technologie et société
    Université du Québec à Montréal, en cotutelle internationale avec l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris (doctorat en sociologie). Thèse soutenue le 15 janvier 2015 : Émergence et structuration de l’économie des changements climatiques (1975-2013) : analyse socio-historique d’un nouveau domaine de recherche. Mentions : excellent et très honorable avec félicitations du jury.
  • 2008-2010. Maîtrise: Science Politique – Relations Internationales.
    Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne / programme Erasmus, Université de Stockholm.
    Mémoire : Le GIEC, une organisation internationale sui generis en voie d’autonomisation.
  • 2005-2008, Licence : Science Politique.
    Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne.
  • 2005-2008, Licence : Histoire.
    Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne.

Publications

  • Pauline Huet, « Economie des changements climatiques et structuration du champ de l’économie », Social Science Information, à venir en 2018.
  • Mahdi Khelfaoui & Pauline Huet, Histoire des mathématiques appliquées et du génie industriel à l’École Polytechnique de Montréal, Montréal, Presses internationales de Polytechnique, 2016.
  • Pauline Huet, « Pour un climat de clarté? Usages et mésusages de la transparence sur l’expertise scientifique en situation de controverse », Ethique Publique, 15(1), 2013, pp. 229-244.

Prix et bourses

    • Finaliste pour le prix d’excellence de l’ADESAQ pour la meilleure thèse de doctorat à l’UQAM (2016),
    • Mention d’honneur en reconnaissance de l’excellence des résultats académiques au doctorat Science, Technologie et Société de la faculté des sciences humaines de l’UQAM (2015),
    • Finaliste au concours de la Médaille du Gouverneur général pour le doctorat à l’UQAM (2015),
    • Prix Warren J. and Sylvia J. Samueld Young Scholards Award décerné par la History of Economics Society (2012),
    • Bourse de voyage pour les colloques du CIRST (2012),
    • Bourse d’aide à la mobilité internationale de l’EHESS (2011),
  • Bourse doctorale de la Chaire de Recherche du Canada en Histoire et Sociologie des Sciences (2011-2014)

Mahdi Khelfaoui

Diplômé doctorat – 2019

Diplômé maîtrise – 2013

Contact : khelfaoui.mahdi@courrier.uqam.ca

Linkedin 

 

Projet de recherche : La politique canadienne des radio-isotopes médicaux: le déclin d’Énergie atomique du Canada limitée vu à travers la trajectoire du projet MAPLE


Direction : Yves Gingras

Affiliations

Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST)
Chaire de recherche en histoire et sociologie des sciences

Mots clés

  • ÉACL
  • réacteurs MAPLE
  • radio-isotopes
  • grand projet technologique

Présentation

Titulaire d’un baccalauréat en génie physique de l’École Polytechnique de Montréal (2006), Mahdi Khelfaoui a complété une maîtrise en Science, technologie et société sous la direction d’Yves Gingras en 2012. Son mémoire traitait de l’histoire de la centrale nucléaire Gentilly-1. De 2013 à 2019, il a effectué un doctorat en Science, technologie et société, dont la thèse porte sur la production des isotopes radioactifs au Canada.

Parcours universitaire

  • 2019 : Doctorat en science, technologie et société, UQAM
  • 2012 : Maîtrise en science, technologie et société, UQAM
  • 2006 : Baccalauréat en génie physique, École Polytechnique de Montréal

Publications

  • Khelfaoui, M. et P. Huet (2016). Histoire des mathématiques et du génie industriel à l’École Polytechnique de Montréal, Presses internationales Polytechnique, 178 p.
  • Khelfaoui, M. (2014). « Introduction. Énergie et Société au Canada », Scientia Canadensis, vol. 37, no. 1-2, pp. 1-10.
  • Khelfaoui, M. (2014). « Le nucléaire dans la stratégie énergétique du Québec, 1963-2013 », Scientia Canadensis, vol. 37, no. 1-2, pp. 105-132.
  • Gingras, Y. et M. Khelfaoui, (2013). « La centrale nucléaire Gentilly-1: la trajectoire incertaine d’une innovation technologique avortée », Revue d’histoire de l’Amérique française, vol. 67, no. 1, pp. 57-81.
  • Khelfaoui, M. (2013). « Histoire de la centrale nucléaire de Gentilly-1 », Mémoire de maîtrise en science, technologie et société.

Prix et bourses

  • Bourse de la Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences (2017-2018)
  • Bourse du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (2015-2017)
  • Bourse du Fonds québécois de recherche sur la société et la culture (2013-2015)
  • Bourse FARE d’entrée au doctorat en science, technologie et société (2012)

Maîtrise et doctorat en science, technologie et société

Les programmes en science, technologie et société (STS) offrent un enseignement interdisciplinaire de 2e et 3e cycles axé sur la compréhension des sciences et technologies, en explorant leurs dimensions historiques, sociales, culturelles et philosophiques.

Coordonnées

Faculté des sciences humaines
Local DS-1900
320, rue Ste-Catherine Est
Montréal (Québec) H2X 1L7