Étudiant(e)s au Doctorat

Sarah Meunier

Candidate au doctorat

Contact : sarahflomeunier@gmail.com

Projet de recherche : Circulation des savoirs en sciences humaines, sociales et technologiques : le cas des études sur le jeu vidéo


Direction : Yves Gingras (CIRST, UQAM) et Béatrice Milard (LISST-Cers, Université Toulouse 2, France)

Affiliation

Membre doctorante du Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST)

Membre du Groupe Réseaux (Faculté de communication, UQAM)

Doctorante (élue) au bureau RT26 réseaux sociaux de l’Association française de sociologie

Représentante étudiante au comité du programme de maîtrise et doctorat en Science, Technologie et Société (STS) et au Bureau des initiatives numériques (BIN) du CIRST

Doctorante (élue) au conseil central Commission Recherche de l’université Toulouse 2 (2016-2018)

Doctorante (élue) du LISST-CERS de l’Université Toulouse 2 (2016)

Trésorière de l’association scientifique OMNSH (Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines).

Mots clés

  • sociologie des sciences
  • études féministes
  • sociologie des réseaux sociaux
  • numérique
  • jeu vidéo
  • liens université-industrie

Présentation

Sarah Meunier est doctorante en sociologie à l’université de Toulouse 2 Jean Jaurès, au LISST-Cers. Elle travaille sous la direction de Béatrice Milard, professeure de sociologie, et la codirection d’Yves Gingras, professeur titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences. Elle a d’abord suivi un parcours en sciences de l’éducation avant de travailler plusieurs années en tant que coordonnatrice de projet à l’international. Dans le cadre de son doctorat, elle s’intéresse aux communautés scientifiques qui prennent pour objet le jeu vidéo en tant qu’objet ou outil. Elle cherche notamment à comprendre les circulations des savoirs sur le jeu vidéo entre le milieu de la recherche, les institutions, les industries et les médias. Son travail s’ancre au croisement de la sociologie des sciences et de l’analyse des réseaux sociaux. Sarah Meunier est coordonnatrice de recherche pour les projets TEAM-Lab et AMFINAC, à la Chaire de recherche du Canada sur une approche sociocritique du numérique en éducation, à l’UQAM, sous la direction du professeur Simon Collin, titulaire de la Chaire.

Parcours universitaire

2018 – Doctorante en Sciences, Technologies et Société (STS) et sociologie, Université du Québec à Montréal (UQAM) et co-tutelle à l’Université Toulouse 2 – LISST-Cers
Directeur : Yves Gingras (CIRST, UQAM, Québec, Canada)
Co-directrice : Béatrice Milard (LISST-Cers, UT2J, France)
Intitulé provisoire de la thèse : Circulation des savoirs en sciences humaines, sociales et technologiques : le cas des études sur le jeu vidéo

2015 – Maîtrise (Master) RES (Recherches et Etudes Sociologiques), Université Toulouse Jean Jaurès
Mention très bien / Majore de promotion
18/20 au mémoire intitulé « Collectif d’études vidéoludiques : interdisciplinarité, internationalité et circulation des savoirs »
Directrice : Béatrice Milard (LISST-Cers)

2009 – Maîtrise (Master) ECEF (Expertise et Coopération Internationale en Education et Formation), Université Paris 5 – René Descartes
Mention bien
16/20 mention très bien au mémoire intitulé « De l’Education Pour Tous à l’Enseignement et la Formation Technique et Professionnelle Pour Tous (EFTP) : influences, impacts et limites des théories développementalistes au Cambodge »
Directrice : Jeanne Lamoure (Ministère de l’Enseignement Supérieur)

2007 – Master 1 Sciences de l’Education, Université Montpellier 3
Mention bien / 17/20 au mémoire intitulé « L’orientation scolaire des filles en milieu urbain au secondaire » (2007)

2006 – Baccalauréat (Licence) Sciences de l’Education, Université Montpellier 3
Mention assez bien

2005 – Baccalauréat (Licence) Arts du Spectacle Théâtre, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle

Bourses

2018 – Bénéficiaire de la Bourse de recrutement de la Faculté de Sciences Humaines de l’UQAM d’un montant de 8 000 $CAD. Bourse attribuée sur dossier, en intégrant un programme de doctorat de la faculté.

Bénéficiaire de la Bourse d’études du CIRST (Centre Interuniversitaire de Recherche sur la Science et la Technologie) d’un montant de 5 000 $. Bourse attribuée sur excellence du dossier.

Bénéficiaire d’une Bourse de recherche de la Chaire de Recherche du Canada en Sociocritique du numérique en éducation d’un montant de 5 800 $.

Bénéficiaire d’une Bourse de recherche de la Chaire de Recherche du Canada en Sociocritique du numérique en éducation d’un montant de 1 400 $.

2017 – Bénéficiaire de la Bourse de mobilité internationale de l’Université Fédérale de Toulouse pour un montant de 3 700 $(CAD). Bourse attribuée sur excellence du dossier.

2015-2018 – Bénéficiaire de la bourse d’excellence doctorale TESC de l’Université Toulouse 2 d’un montant total de 90 000 $(CAD) sur 3 ans.  Bourse de recherche attribuée sur dossier et auditions (3).

Raphaël Pelletier

Candidat au doctorat

Projet de recherche : Pour une sociologie historique des sciences géographiques au Québec : perspectives sur la discipline, les institutions et la diffusion des connaissances


Direction : Yves Gingras

Affiliations

Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST)
Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences (CHSS)
Association canadienne des géographes / Canadian Association of Geographers (ACG / CAG)

Mots clés

  • Histoire des sciences
  • Sociologie des sciences
  • Histoire et épistémologie de la géographie
  • Histoire de la géographie scolaire au Québec

Présentation

Raphaël Pelletier est candidat au doctorat sous la direction d’Yves Gingras. Ses recherches doctorales portent sur l’évolution de la géographie savante au Québec, et plus largement au Canada, depuis l’après-guerre. Il se penche plus particulièrement sur son institutionnalisation, sur le profil des différents acteurs s’y étant investis, sur les réseaux qu’ils ont formés et sur les formes de la discipline, notamment par l’entremise de la production et de la diffusion des savoirs. Il s’agit dès lors de repenser l’approche de mise en histoire de la géographie au Québec en intégrant les outils théoriques et méthodologiques que propose la sociologie des sciences (théorie des champs, analyse de réseaux, bibliométrie, etc.). Plus largement, il s’intéresse à l’histoire de la géographie et des connaissances géographiques dans le monde francophone, anglo-saxon, hispanophone et lusophone, ainsi qu’aux enjeux linguistiques de la production scientifique.

Parcours universitaire

  • 2018, Maîtrise en géographie, Université d’Ottawa
  • 2016, Baccalauréat approfondi en géographie, Université d’Ottawa

Prix et bourses

  • 2019 – Prix René-Lupien
  • 2018-2021 – Bourse Joseph-Armand Bombardier pour le doctorat (CRSH)
  • 2017-2018 – Bourse à la maîtrise en recherche (FRQSC)
  • 2017-2018 – Bourse d’études supérieures de l’Ontario (BÉSO)
  • 2016-2017 – Bourse Joseph-Armand Bombardier pour la maîtrise (CRSH)
  • 2016-2018 – Bourse d’excellence (Université d’Ottawa)
  • 2015 – Bourse au mérite (Université d’Ottawa)
  • 2015 – Bourse Zaborski-Castonguay (Université d’Ottawa)
  • 2014 – Bourse au mérite (Université d’Ottawa)
  • 2013-2016 – Bourse d’admission (Université d’Ottawa)

Florence Lussier-Lejeune

Candidate au doctorat

Contact : florence.lussierlejeune@gmail.com

Linkedin

Projet de recherche : L’économie des promesses technoscientifiques : le cas de l’intelligence artificielle


Codirection : Yves Gingras et Marie-Jean Meurs.

Affiliations

Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST)
Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences (CHSS)

Mots clés

    • intelligence artificielle
    • économie des promesses technoscientifiques
    • histoire des technologies
  • sociologie des sciences

Présentation

Diplômée en marketing-communication ainsi qu’en affaires électroniques, Florence a travaillé dans ces domaines pendant près de dix ans au sein d’une institution financière. Souhaitant analyser notre fascination collective pour les nouvelles technologies, elle entreprend depuis 2017 un doctorat en STS. À ce titre, son sujet concerne l’économie des promesses technoscientifiques entourant l’intelligence artificielle.

Parcours universitaire

  • 2017, Maîtrise en affaires électroniques, HEC Montréal
  • 2007, Licence en communication, Université catholique de Louvain
  • 2005, Baccalauréat en marketing, HEC Montréal

Bourses

Bourse de recrutement de la Faculté des sciences humaines, UQAM, 2017-2018
Bourse de doctorat du FRQSC (2020-2024)

Daniel Côté

Candidat au doctorat

Contact : cote.daniel@courrier.uqam.ca

Twitter 

Linkedin

Projet de recherche : Mégadonnées en lien avec la sécurité de l’information et consentement explicite du partage des données

Direction : Élisabeth Abergel

Affiliations

Projet Management Institute, depuis 2003

Mots clés

  • mégadonnées
  • sécurité de l’information
  • consentement explicite
  • partage de données

Présentation

Daniel Côté est doctorant en STS depuis septembre 2017 et il s’intéresse aux mégadonnées en lien avec la sécurité de l’information et du consentement explicite en lien avec le partage des données.  Il participe également à la transformation numérique chez Desjardins.

Parcours universitaire

  • 2008, Maîtrise en gestion de projet, Université du Québec à Montréal

Kouassi Kra Kouadio

Candidat au doctorat

Projet de recherche : Transformations numériques et chaîne de valeur : le cas de l’agriculture intelligente


Direction : Majlinda Zhegu

Affiliations

Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie

Mots clés

  • transformations numériques des industries
  • chaîne de valeur
  • réseau de valeur
  • écosystème de valeur
  • écologie de valeur
  • gouvernance
  • agriculture de précision
  • technologies numériques
  • agriculture intelligente

Présentation

Sous la direction de Majlinda Zhegu, Kra étudie globalement les transformes numériques des chaînes de valeur. La transformation numérique de tout secteur d’activité implique plusieurs mutations dont l’entrée ou la sortie d’acteurs, les relations de pouvoir, les modes de gouvernance, les modèles d’affaire et autres. Mes intérêts spécifiques de recherche consistent à comprendre les impacts des données massives et de l’automatisation sur la chaîne de valeur de l’agriculture intelligente en accordant une attention plus particulière aux questions de modèles d’affaires, de modes de configuration de valeur, de gouvernance et aux implications politiques.

Parcours universitaire

  • 2013, Maîtrise en gestion de projet, Université du Québec en Outaouais
  • 2006, Diplôme d’ingénieur agroalimentaire, Institut national polytechnique Houphouët-Boigny (Côte d’Ivoire)

Christian Nziengue-A-Tombet

Candidat au doctorat
Chargé de cours ESG-UQAM

Contact : nziengueatombet.christian@gmail.com

Projet de recherche : L’usage éthique des systèmes de communication sans fil (SCSF) dans les cégeps francophones de la région de Montréal


Direction : Magda Fusaro

Mots clés

  • Éthique
  • systèmes de communication sans fil
  • étudiant(e)s
  • cégeps

Parcours universitaire

  • 2010-2012, Maîtrise ès science, option recherche en Technologie de l’information, ESG-UQAM.
  • 2006-2008, Master 2 Professionnel (3ème Cycle) en Langues, cultures et sociétés du monde, Centre de Recherches en Ingénierie Multilingue (CRIM) – Paris, France
  • 2005-2006, DEA (Diplôme d’études approfondies) (3ème Cycle) , Institut National des Langues, Littératures et Civilisations Orientales (INALCO) – Paris, France
  • 2004-2005, Maîtrise LLCE (Langues Littératures et Civilisations Étrangères) , Institut National des Langues, Littératures et Civilisations Orientales (INALCO) – Paris, France
  • 2001-2004, Baccalauréat LLCE (Langues Littératures et Civilisation Étrangères), Institut National des Langues, Littératures et Civilisations Orientales (INALCO) – Paris, France

Publications

UN PORTRAIT DE L’USAGE DES TIC DANS LES PRATIQUES D’ENSEIGNEMENT ET D’APPRENTISSAGE : LES ÉTUDIANTS AIMENT-ILS «VRAIMENT» CES TIC? Par Magda Fusaro et Christian NZiengue-A-Tombet. http://conseil-cpiq.qc.ca/web/doc/Revuefinale_25oct2011_20111025132147.pdf

Johan Giry

Candidat au doctorat

Contact : giry.johan@gmail.com

 

Projet de recherche : Sociologues et sociologies dans l’économie du savoir : une comparaison franco-québécoise des transformations des champs de la sociologie face aux évolutions des politiques scientifiques.


Direction : Jean-Philippe Heurtin (SAGE, Université de Strasbourg). Codirection : Yves Gingras.

Affiliations

Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST)
Chaire de recherche en histoire et sociologie des sciences
Sociétés, acteurs, gouvernement en Europe (SAGE)

Mots clés

  • sociologie
  • politique
  • financement
  • autonomie
  • comparaison
 

Présentation

Johan Giry est diplômé de l’Institut d’études politiques de Strasbourg, passé par la filière administration publique et titulaire d’un master 2 de recherche en sciences sociales du politique. Depuis septembre 2014, il réalise une thèse de doctorat en science politique et STS, sous la direction de Jean-Philippe Heurtin (SAGE, Université de Strasbourg) et d’Yves Gingras (CIRST, UQAM). Cette recherche entend comparer la réception et les effets des réformes de politiques scientifiques, autour des organismes de financement en particulier, dans les champs français et québécois de la sociologie, tant du point de vue de l’histoire longue de la sociologie et des débats qui l’animent que du de celui de l’autonomie pratique de ses praticiens.

Publications

  • « Pour la sociologie. Et pour une mise en discussion des façons d’en parler publiquement », Politix, 2017. – (avec Julien Landry) « Regards croisés sur les figures de l’intellectuel et de l’expert », Dictionnaire des STS, vol. 2, 2017 (accepté, à paraître) – (avec Yves Gingras)
  • « Les prophètes du nouvel ordre universitaire », Recherches sociographiques, 2017 (accepté, à paraître) – (avec Emilien Schultz) « L’Agence nationale de la recherche en ph(r)ase critique. Formes et facteurs explicatifs de la critique d’un dispositif de financement », Revue Zilsel, 2017 (accepté, à paraître)
  • « L’Homo Academicus à l’épreuve de la nouvelle gouvernance épistémique européenne. À propos de Romuald Normand, The Changing Epistemic Governance of European Education. The Fabrication of the Homo Academicus Europeanus ? », Genèses, 2017 (accepté, à paraître).
  • « Jean-Louis Fabiani, Pierre Bourdieu. Un structuralisme héroïque », Sociologie du travail, 2017 (accepté, à paraître).
  • (avec Jean Frances) « (Re)fonder la sociologie des sciences et des connaissances. Chronique d’une tentative oubliée. À propos de Norbert Elias, La dynamique sociale de la conscience. Sociologie de la connaissance et des sciences », Genèses, 2017 (accepté, à paraître).
  • « Francesco Callegaro, La science politique des modernes. Durkheim, la sociologie et le projet d’autonomie », Sociologie, 2016.
  • « Bernard Lahire, Pour la sociologie. Et pour en finir avec une prétendue culture de l’excuse », Revue française de sociologie, 2016.
  • « Johan Heilbron, French Sociology », European Journal of Sociology, 2016.

Prix et bourses

  • Contrat doctoral du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (2014-2018)

Ada Kertusha

Candidate au doctorat

Contact : kertusha.ada@courrier.uqam.ca

 

Projet de recherche : L’impact des transformations numériques sur les pratiques de la recherche universitaire: enjeux, défis et opportunités


Direction : Majlinda Zhegu. Codirection: F. Javier Olleros

Mots clés

  • le savoir numérique
  • la recherche universitaire
  • les models d’affaires
  • les innovations de rupture
  • le management de l’innovation
  • les transformations numériques

Présentation

Diplômée d’une Maîtrise en marketing et d’un Baccalauréat en administration des affaires – marketing à l’Université de Tirana, j’ai poursuivi mes recherches en doctorat et j’ai soutenu en 2010 dans cette université une thèse sur L’adaptation des nouvelles technologies dans le domaine du marketing. Après mes études, j’ai été enseignante chercheure à l’Université de Tirana, au Département du Marketing, pendant cinq ans et depuis deux ans, je suis auxiliaire d’enseignement à l’Université du Québec à Montréal, au Département de management et technologie. Soutenue par les Fonds de recherche du Québec, je poursuis la troisième année d’études sur une nouvelle thèse intitulé : L’impact des transformations numériques sur les pratiques de la recherche universitaire: enjeux, défis et opportunités.

Parcours universitaire

  • 2007 – 2011 Docteur en marketing, Faculté des sciences économiques à l’Université de Tirana, Albanie. Titre de la thèse : « L’adoption des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans les activités de recherches en marketing (le cas de l’Albanie) », Thèse soutenue avec 97/100 points, Mention : Très Bien. (Diplôme reconnu par le Québec)
  • 2005 – 2007 Maîtrise en marketing, Faculté des sciences économiques à l’Université de Tirana, Albanie. Titre de la mémoire : « L’adoption et la diffusion des technologies mobiles en Albanie », Mention : Excellent. (Diplôme reconnu par le Québec)
  • 2001 – 2005 Baccalauréat en administration des affaires, Faculté des sciences économiques à l’Université de Tirana, Albanie, Mention : Excellent (Diplôme reconnu par le Québec)

Publications

  • Zhegu, M., & Kertusha, A. (2017). Platforms of Science Crowdsourcing: The Canadian Case. Paper presented at the 26th International Association for Management of Technology Conference – IAMOT 2017, Vienna, Austria.
  • Zhegu, M., & Kertusha, A. (2016). Open science in the platform economy. Paper presented at the 9th Uddevalla Symposium 2016 on: Geography, Open Innovation, Diversity and Entrepreneurship, University of London, Bloomsbury, London, UK.
  • Kertusha, A., & Elmazi, L. (2010). Business Sustainability in Albania: Challenges and Opportunities. Paper presented at the International Conference “Sustainability in Business: Vision, Practice and Education”, Twin Cities, Minnesota, USA. Kertusha, A., & Mersini, M. (2010a). Albania under Globalization Trend: Opportunities and Problems of Promoting FDI. Paper presented at the International Conference on Challenges of Albania’s Integration in European Union, Tirana, Albania.
  • Elmazi, L., & Kertusha, A. (2010). Marketing shërbimesh : Një qasje manaxheriale (Le marketing des services; une question de management), Tirana, Albanie, éditions Kumi.
  • Kertusha, A., & Bozdo, R. (2010). « Të njëjtat kategori çmimi në tregjet oligopolistike : çfarë do të thotë kjo? » (Comment expliquer les mêmes catégories de prix dans marchés oligopolistiques), in Ekonomia dhe tranzicioni (L’économie et la transition), No 1/2, p. 141-146.
  • Kertusha, A., & Sula, L. (2010). « Imazhi i çmimit në treg » (L’image du prix sur le marché), in Ekonomia dhe tranzicioni (L’économie et la transition), No 1/2, p. 185-190.

Prix et bourses

  • Bourse de doctorat FQRSC (2016 – 2019)
  • Bourse d’excellence de la Faculté des sciences humaines, UQAM (2015)
  • Bourse de Recrutement de la Faculté des sciences humaines, UQAM (2014)
  • Bourse Maurice – L’Abbé (CIRST) (2014)

Rémi Toupin

Candidat au doctorat
Co-coordonnateur du LabCMO; Assistant de recherche au Département de communication sociale et publique, UQAM

Projet de recherche : La circulation de l’information scientifique sur l’environnement à travers les médias sociaux : pratiques et engagements des acteurs hors de l’académie


Direction : Florence Millerand Codirection : Vincent Larivière

Affiliations

Laboratoire de communication médiatisée par ordinateur (LabCMO)
Chaire de recherche sur les usages des technologies numériques et les mutations de la communication
Chaire de recherche du Canada sur les transformations de la communication savante (CRCTCS)
Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie

Mots clés

  • médias sociaux
  • sciences de l’environnement
  • communication scientifique
  • communication savante
  • engagement
  • réseaux

Présentation

Rémi Toupin est candidat au doctorat sous la direction de Florence Millerand et Vincent Larivière. Ses recherches doctorales portent sur la mutation des interactions entre science et société à travers les usages des médias sociaux. Il s’intéresse en particulier à la circulation de l’information en sciences de l’environnement et aux formes d’appropriation de l’information par les différents acteurs impliqués dans la communication scientifique. De façon plus large, Rémi s’intéresse aux nouvelles technologies, aux interactions entre les sphères scientifiques et médiatiques, ainsi qu’à la nature et ce qui la compose. Il est cofondateur de L’Esprit libre, une revue web d’analyse politique.

Parcours universitaire

  • 2015, Maîtrise en anthropologie, Université de Montréal
  • 2012, Baccalauréat en anthropologie, Université de Montréal

Prix et bourses

  • Bourse d’études supérieures du Canada Joseph-Armand-Bombardier du CRSH (2017-2020)
  • Bourse de doctorat du FRQSC (2016-2017)
  • Bourse de recrutement de la Faculté des sciences humaines (UQAM) (2015-2016)
  • Bourse Maurice-L’Abbé (CIRST) (2015)

Maîtrise et doctorat en science, technologie et société

Les programmes en science, technologie et société (STS) offrent un enseignement interdisciplinaire de 2e et 3e cycles axé sur la compréhension des sciences et technologies, en explorant leurs dimensions historiques, sociales, culturelles et philosophiques.

Coordonnées

Faculté des sciences humaines
Local DS-1900
320, rue Ste-Catherine Est
Montréal (Québec) H2X 1L7